inactualités et acribies

l'alphabétacédaire continue

5 Octobre 2018 , Rédigé par pascale

     Dans le désordre. Et à son rythme. Il suffit de cueillir et de laisser filer. En trottinant. Et là, on ne voit plus que ça. Maclotte qui sautille dans le poème d’Apollinaire, si on le tient et le retient par les deux mains, et se laisse guider par le guidon du t, trotte-menu, légèrement incliné pour mieux se tenir droit, ne pas perdre l’équilibre. En trottinabulant. Le t que l’on peut aussi redresser ou pas, trottinette, cinq fois saisi par les poignées, pour avancer. Petit train qui pousse ses wagons, épaulés deux à deux. Doublé au centre de sa propre dénomination, lettre t.

     S’il devient capital, il remonte sa barre, T, qu’il installe comme une Toiture, une Terrasse, bien à plaT, on pourrait s’y promener, peut-être en patins à roulettes, deux fois porté par leur t, joyeusement, quand il n’est pas muet, ce qui arrive souvent. Alors pour l’entendre se tendre et s’amuser, le faire un peu bruire ou bruir qui sait ? lui accoler un e, blanc et silencieux qui va le faire parler. Car si le secret se tait entre deux bons et gros barreaux, l’indiscrète furète avec les touche-à-tout consonantes et trébuchantes de l’alphabet. Comme vous n’êtes ni muet ni muette, si vous vous amuïtes, au passé qu’on dit simple, seule occasion dans toute sa conjugaison de glisser le petit guidon du t, il ne fallait pas la manquer, pour pousser la plaisanterie un peu plus loin. En évitant les trous d’air, d’r, pour ne pas ternir sa réputation et tenir bon la barre. La barre du t.

     Ce n’est pas que je n’en ai pas envie, de vous offrir un peu de thé, mais il se peut que vous n’en puissiez mais. Manquerait plus que vous vous douloissiez que je me gausse à vos dépends ! J’en oublierais presque le trottin de service, la cousette, l’arpète qui me servit de bon matin prétexte à cette pitrerie. J’ai nommé la 20ème de l’alphabet, point bête du tout.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Goûté ce T, bien que je préfère le café. Merci Pascale.
Répondre
P
quand le K sera fait... pas avant!
(mais je m'en dou.T... ça se complique!)
Merci à toi.
C
A moins que petite nouvelle sur le blog ....
elle ait été déjà caressée par ta plume ...
Répondre
P
non, non, pas encore attaquée par le clavier.
Merci d'être venue du bout du monde jusqu'ici. Depuis le pays au goût de vanille et au volcan colérique.
C
A moins que petite nouvelle sur le blog ....
elle ait été déjà caressée par ta plume ...
Répondre
C
J'adore TouT .... A quand la lettre C !!!!
Répondre
P
merci, merci... le C, et d'autres, sont pour l'instant en jachère. Mais ne passeront pas l'hiver dans cet état! C'est ('C') comme ça vient... comme ça va...